Un fan me reconnait dans la rue
/
/
Un fan me reconnait dans la rue

Un fan me reconnait dans la rue

Sophia Del Rio rencontre avec un fan à Nimes, France

Les splendeurs antiques de la ville de Nîmes m’ont toujours attirée.

C’est ainsi que je visitais cette belle citée romaine un après-midi d’automne.

Après une longue marche entre les ruelles étroites longeant les magnifiques arènes romaines, je décidais de me reposer dans un bistrot du cœur historique de la ville. Je sirotais un agréable thé glacé attablée dans un recoin d’une grande salle voûtée de pierres. Je regardais le va-et-vient des clients et l’agitation des serveurs.

Derrière son comptoir, je remarquai un jeune et bel homme qui s’affairait à préparer les commandes. Svelte et charpenté, ses muscles se devinaient sous ses vêtements de barman. Il était tellement attirant. Je commençais à fantasmer en imaginant le contact de sa peau sur mon corps. Je sentis comme une tiédeur monter et m’envahir. Inconsciemment, ma main glissa sous la table jusqu’à mon entre-jambe. Là, je commençais à caresser la dentelle délicate de mon string sur mon jardin secret. Je passai dessous mes doigts et touchai mes lèvres. Dans un mouvement lancinant, je caressai ma vulve et mon clitoris. De ma seconde main, je pris mon smartphone et commençai à filmer mon sexe sous la table. Autour de moi, tout le monde s’affairait et personne de remarquait mon manège. Me masturber en public m’excita davantage. Mon doigt pénétra dans mon vagin qui l’enveloppa d’une tiédeur humide. Tout mon être ressentait le plaisir. J’imaginais la verge vigoureuse du barman me labourant mon sexe offert. Dans un spasme, mon vagin se resserra sur mon doigt. Rester discrète et impassible me demanda un effort de concentration. J’accélérai le rythme des caresses, tout en filmant mes ébats d’une main tremblante. J’étais comme dans un état second. La chaleur m’envahissait tandis que je croulais sous le plaisir. J’atteignis l’orgasme et  je le savourai pleinement quelques instants…

Ensuite, je laissai s’égrainer une ou deux minutes, et finalement je sortis lentement mes mains de sous la table pour poser mon smartphone. Je sentis l’odeur suave et marquée de la cyprine sur ma main lorsque je portai ma tasse à ma bouche, pour laper une dernière gorgée de thé. Avant de quitter le bistrot, je décidai de poster la vidéo de ma masturbation sur mon compte réservé à mes Abonnés.

Quelques heures passèrent. Puis, je reçu un message d’un fan de Nîmes qui avait visionné cette vidéo. Il m’enjoignait à lui donner un rendez-vous afin que je lui fasse un show live intime. J’acceptai en lui fixant rendez-vous à mon hôtel, dans la soirée.

Plus tard, lorsqu’on frappa à la porte de ma chambre, je vis un jeune homme d’une vingtaine d’années. De prime abord, il m’expliqua qu’il me suivait comme fan depuis de nombreuses années. Il adorait ma plastique et mon travail de Model Camgirl. Je le remerciai de son soutien.

Alors je le fis s’assoir dans un coin de ma chambre tandis que j’entamais un strip-tease sur le lit. Ces yeux s’écarquillèrent, et son regard s’illumina de bonheur. Nue, je commençais à me masturber sous ses yeux gourmands. Je pris mon Sextoy favori et commença à le secouer dans mon sexe. Mon spectateur était littéralement en état d’hypnose. Ses yeux fixaient ma vulve enserrant le sextoy qui glissait frénétiquement.

Soudain, son regard se détourna et alla se perdre sur le balcon à l’extérieur de ma chambre. Mon admirateur m’indiqua alors qu’un homme nous observait depuis une chambre en vis-à-vis. Je lui répondis de ne pas y prêter attention parce que j’aimais l’exhibition et que les hommes me regardent. Ainsi, je continuais mon spectacle sous les yeux de mes deux voyeurs qui me dévoraient du regard…

Ce weekend à Nîmes fut mémorable !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour lancer la recherche

Panier d'achats

Votre panier est vide.